SERRE-PONCON VAL D’AVANCE : UN POTENTIEL PECHE

Écrit par le dans

SERRE-PONCON VAL D’AVANCE : UN POTENTIEL PECHE

” Une vingtaine de représentants de la Communauté de Communes Serre-Ponçon Val d’Avance s’est réunie pour la 2ème fois le 12 décembre en leur siège de la Bâtie-Neuve pour réfléchir aux moyens de valorisation touristique du territoire qui rassemble 16 petites communes entre le Gapençais et Chorges.

Il s’agissait dans le cadre d’ateliers en petits groupes d’élaborer des actions concrètes issues des réflexions menées lors de la première demi-journée de concertations. Les orientations stratégiques sont progressivement apparues à partir du bilan de l’existant (l’offre départementale) et des difficultés localement relevées.

Le partage des problématiques entre élus, commerçants, hébergeurs, agents de l’ONF, de la Chambre d’Agriculture ou de la Fédération de pêche des Hautes-Alpes, a permis de travailler au projet de « vision commune de l’avenir touristique du territoire » comme l’a énoncé en introduction l’animatrice consultante Zita Etouni, accompagnée de Ninon Mallard, chargée de mission pour le développement touristique à la com com. Les deux responsables travaillent en binôme pour présenter un bilan de leur action fin janvier, à partir d’une étude de public lancée sur le site internet de la com com et du compte-rendu des deux journées []

Les quatre actions proposées par le groupe visent à développer des parcours thématiques :

– La mise en avant de  sentiers de randonnées et de promenades valorisant la découverte du patrimoine naturel et culturel

– Développer des circuits vélos à assistance électrique

– Création d’une « Route des Vins » autour des vins de pays de la coopérative de Valserres et du futur musée du vin à Rémollon.

– Valorisation d’un parcours pêche le long de la Durance et le long des trois lacs, la pêche étant ouverte toute l’année sur l’espace Serre-Ponçon (17 000 pêcheurs dans les H.A. dont 45% extérieurs au département).

Autant d’actions qui supposent le resserrement des liens entre les différents acteurs du tourisme de la com com, le tissage d’un réseau apparaissant finalement comme le plus sûr moyen pour que surgissent collectivement des idées propres à défendre l’attractivité d’un territoire misant sur l’authenticité et la proximité.

Article Alpes et Midi du 27 Décembre 2018.

« »