SOUTIEN PISCICOLE D’ENVERGURE POUR LE LAC DE SERRE PONCON.

Écrit par le dans

SOUTIEN PISCICOLE D’ENVERGURE POUR LE LAC DE SERRE PONCON.

Notre grand lac de barrage représente une destination de choix reconnue pour les pêcheurs de brochets : les captures y sont fréquentes.

Afin de soutenir la population présente, la Fédération de Pêche des Hautes-Alpes, et les associations riveraines au lac, introduisent chaque année des brochets. Cette opération s’est déroulée cette année parallèlement aux différentes actions d’empoissonnement de plans d’eau. Depuis un bateau, ce ne sont pas moins de 1000 kg de brochets qui ont ainsi été répartis sur les bordures du pont de Savines Le Lac jusqu’à la baie de Chanteloube.

Étude sur l’origine natale des Brochets dans la retenue de Serre-Ponçon…. Encore de peu un de patience !!!!!

Comme vous le savez, la Fédération de Pêche des Hautes-Alpes a lancé en début d’année 2016 une étude de la population de Brochets du lac de Serre-Ponçon.

La détermination de l’origine natale des Brochets de Serre-Ponçon est possible aujourd’hui grâce à l’analyse d’éléments traces et/ou de rapports isotopiques contenus dans les otolithes de ces poissons (géochimie des otolithes).

Nous avions fait appel aux pêcheurs de Serre-Ponçon pour nous aider dans cette démarche et nous faire parvenir des têtes de brochets capturés, pour servir la gestion de cette espèce. Les compétiteurs de la Coupe de France Carnassiers étaient venus aussi nous prêter main-forte lors de leur concours sur Serre-Ponçon.

Les otolithes ont été extraits des « têtes » de brochets (découpe, extraction avec des pinces fines) au cours de l’hiver 2016, puis transmis à un bureau d’étude spécialisé SCIMABIO Interface pour être « préparés » : chaque otolithe a été transformé pour obtenir une section mince, d’abord enrobé sur lame dans plusieurs couches de résine puis poncé avant de pouvoir être analysé par le Laboratoire de Chimie Analytique Bio Inorganique et Environnement (LCABIE) de l’Université de Pau (UMR IPREM 5254 CNRS).

La composition en éléments traces des otolithes est mesurée grâce à un spectromètre de masse à torche plasma couplé à une ablation laser. Ce laboratoire possède depuis quelques années le matériel nécessaire à l’exploitation de ces otolithes.

A ce jour, les mesures à réaliser sur les otolithes et l’étude qui en découle ne nous ont toujours pas été transmises… Ces résultats étaient attendus pour le mois de juin 2017.

Nous vous avions déjà informé au mois d’août 2017 de la survenue de défaillances – lors des fortes chaleurs de juin – sur les systèmes de climatisation de la salle contenant les machines et que celles-ci sont tombées en panne entraînant des retards importants sur de nombreux programmes dont celui de l’étude des Brochets à Serre-Ponçon.

La réparation des machines a pris beaucoup de temps – presque 6 mois finalement – et le laboratoire beaucoup de retard…… Nous espérons pour le mois de décembre 2017 les premiers résultats.

Les résultats sont attendus impatiemment par les Administrateurs et les collaborateurs de la Fédération. Ils seront communiqués aux pêcheurs aussitôt.

« »