CORPS – Au lac du Sautet, on opère les truites

«Je réalise l’intervention chirurgicale sur l’animal, implantant un émetteur dans le corps du poisson », explique Arnaud Caudron, spécialiste du marquage des poissons. Depuis le 1er septembre, une étude du suivi du franchissement piscicole du pont du Loup, sur le lac du Sautet, est réalisée en partenariat avec la Fédération de pêche des HautesAlpes et EDF.

L’objectif est de capturer et marquer 50 truites adultes. Pour cela, deux antennes et un récepteur enregistreur ont été installés au niveau du pont du Loup, permettant de détecter les individus marqués se présentant au seuil du pont, dans les deux sens de passage. La question du franchissement du seuil par les truites a été inscrite au programme d’actions du contrat de rivière Drac amont. EDF mène une réflexion pour comprendre les besoins, les conditions de franchissement pour les géniteurs de truites de lac. Ce site est un obstacle au transit piscicole, mais non permanent, puisque les truites peuvent remonter le lit du Drac lorsque la cote de lar etenue d’eau du lac du Sautet est importante (757).

« Recueillir le maximum de résultats »

Comme le souligne Manuel Lenas, chef de projet nouvelle concession Drac amont, aujourd’hui, nous n’avons aucun élément permettant de savoir quelles sont les conditions optimales de ce franchissement, quand et pendant combien de temps le seuil doit-il être franchissable, la période de migration privilégiée, le flux du transit piscicole pour le bon fonctionnement du cycle biologique de la truite. L’objectif de cette étude est donc de recueillir le maximum de résultats, qui nous permettront de déterminer une solution technique et surtout la plus appropriée ».

Plusieurs techniciens ont effectué le déplacement : Grégory Lapierre du centre ingénierie hydraulique EDF du lac du Bourget, David Doucende, Florian Chirat, Michel Delenatte et Eric Bellon de la Fédération de pêche des HautesAlpes,et Arnaud Caudron, spécialiste du protocole d’intervention et des règles sanitaires du marquage des poissons.

Comme le précise Arnaud Caudron, « les truites adultes sont capturées à l’aide d’un filet, ou pêchées à la traîne. Seuls les individus d’une taille supérieure à 350 mm sont marqués. Nous respectons scrupuleusement les règles de stabulation, biométries et marquage des truites ».

 Eric COUHIN- Article Dauphiné Libéré du 11 octobre 2014.

 En photos :

l’intervention chirurgicale implante un émetteur dans le corps du poisson. Le but de cette campagne, issue d’un partenariat entre EDF et la Fédération de pêche des Hautes-Alpes, est d’étudier le franchissement du pont du Loup sur le Drac par les poissons.

P1030756 PastedGraphic-2 P1030758 P1030735 P1030525

Articles similaires :

Carte