La majorité des cours d’eau n’a pas besoin de truites d’élevage. Les populations se suffisent à elle-même. Les études récentes ont prouvé que nos rivières Haut-Alpines, conservent encore leurs populations sauvages et endémiques de truites communes méditerranéennes (Salmo trutta fario), différentes génétiquement des farios de souches atlantiques élevées en pisciculture.
Pour conserver ce patrimoine d’une valeur inestimable, une gestion “patrimoniale” des populations originelles de truites fario a été adoptée : des actions de préservation des populations sauvages, des travaux de renaturation du milieu ainsi qu’une gestion piscicole limitant les empoissonnements strictement aux secteurs de rivière peu fonctionnels, dégradés (« Parcours Lâchers attractifs ») et orientés vers la truite arc-en-ciel pour éviter les croisements entre espèces.

Articles similaires :

Carte