Hautes-Alpes : « Il y a un fort potentiel autour de la pêche ».

Rassembler, fédérer, sensibiliser, protéger et travailler en lien étroit avec les 24 associations agréées de pêche du département, c’est le rôle attribué à la Fédération des HautesAlpes pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

Vastes et diversifiées, les missions menées tout au long de l’année par les acteurs de la Fédération sont difficiles à synthétiser en assemblée générale. Elle a eu lieu dimanche 12 avril, à l’espace rencontre et culture des ORRES. Il a fallu trois heures pour présenter le rapport d’activité 2014, les nouveaux objectifs, et répondre aux questions diverses d’un auditoire très à l’écoute.

Jean PASQUET, le vice président, s’est improvisé chef de cérémonie, excusant l’absence de son président Bernard FANTI. Il était entouré du trésorier Michel DELENATTE, de David DOUCENDE, chargé de mission, de Florian CHIRAT, l’animateur de la fédération, et de Sylvain VEDEL, directeur de la DDT (direction départementale des territoires).

« La promotion et la communication autour de la pêche étaient les axes principaux de notre travail en 2014, et c’est ce que nous poursuivrons en 2015 », souligne David DOUCENDE. « Tout est mis en oeuvre pour mettre en avant notre activité et développer ainsi un tourisme de pêche. L’objectif de 2015 sera de poursuivre le rapprochement avec tous les acteurs du tourisme. Il y a un fort potentiel autour de cette activité, qui revient à la mode et attire les pêcheurs de l’Hexagone et de l’international. Nous allons dynamiser la communication, travailler avec les offices de tourisme, développer les activités, les animations, les compétitions…»

Des parcours pour faciliter la pêche pour les débutants

Et sur ce dernier point, le jeune Florian CHIRAT déploie toute son énergie et sa créativité à organiser des animations autour de la pêche, pour la rendre accessible à tous. Depuis un an, il a créé des parcours “lâchers attractifs”, des endroits où on met du poisson pour faciliter la pêche aux débutants, enfants, familles et personnes âgées. Faciles d’accès, sans obstacles et sans conséquences sur le milieu aquatique. Ces parcours font l’objet tout au long de l’année de déversements de truites adultes, aisément capturables, à partir de poissons de la pisciculture fédérale. Il y a aussi les manches de championnat de France : les spécialistes de la pêche au leurre sont ainsi attendus autour du lac de Serre-Ponçon en septembre prochain.

Beaucoup de jeunes et de touristes

Avec un engouement grandissant pour l’activité et de bonnes conditions météo cette saison, on constate une hausse de la fréquentation. Plus 9% en 2014. Alors la fédération soutient les activités des associations par un appui technique, administratif et financier, pour développer les actions promotionnelles du loisir et du tourisme de pêche.

Dans les HautesAlpes, plus de 16 300 pêcheurs sont détenteurs de la carte de pêche, dont 4 000 jeunes de moins de 18 ans. Une personne sur deux est un touriste qui vient pratiquer l’activité dans notre département, réputé pour ses rivières et pour son espèce phare et préservée : la truite sauvage !

Article Dauphiné Libéré du 15 avril 2015 – Marianne SERRA

En images sur :

http://www.dici.fr/actu/2015/04/13/hautes-alpes-la-peche-un-vecteur-de-tourisme-selon-la-federation-departementale-583799

Articles similaires :

Carte