D’une capacité de 2 500m3, L’espace autorise l’activité toute l’année.

L’ancien bassin de grossissement et ces quelque 50 cm d’eau avaient depuis été longtemps abandonnés. Après plus de 40 jours de travail, Thibaut Guilpain l’a rénové.

Là où les arbustes avaient colonisé l’espace, un nouveau plan d’eau a vu le jour, grâce au labeur d’un seul homme. À Villard-Saint-Pancrace, Les Ribes offrent aujourd’hui un véritable bassin de pêche, pour le plus grand plaisir des passionnés.

La genèse de la réalisation a germé dans la tête de Thibaut Guilpain, alias Thib’eau Pêche, du nom de sa boutique, et loup blanc du milieu. Adepte de la pêche à la mouche depuis une trentaine d’années, ce pratiquant averti a cumulé les exploits, dans les championnats de France et du monde.

S’estimant chanceux d’avoir pu évoluer librement jusqu’à atteindre l’équipe de France, le pêcheur briançonnais a toujours rêvé d’avoir un spot digne de ce nom, ici, et de pouvoir ainsi transmettre sa passion aux plus jeunes : « Nous avons un territoire avec un très beau potentiel, mais nous sommes restreints par l’hiver et la fonte des neiges, les saisons sont très courtes. Avec le club de L’Argentière-la-Bessée, nous gérions le lac de Rama pour enseigner, aux petits comme aux grands. Mais c’est assez loin, et ce n’était pas toujours évident de pouvoir encadrer ou surveiller ces moments. Je cherchais donc depuis longtemps un endroit proche de Briançon pour créer un bassin idéal », explique-t-il.

« Puisque la réalisation avait existé, il suffisait de la rénover »

Et justement, du côté de Villard-Saint-Pancrace, l’ancien bassin de grossissement et ces quelque 50 cm d’eau avaient depuis été longtemps abandonnés, jusqu’à ce que la végétation y reprenne ses droits.

« À l’époque, on y mettait des alvins puis on empoissonnait divers torrents. Mais depuis des années, c’était devenu une petite forêt. Toutefois, puisque la réalisation avait existé, il suffisait de la rénover », souligne Thibaut Guilpain.

Modeste, car la rénovation en question a complètement changé le site, après une quarantaine de journées de travail, à la sueur de son front : « Nous avons convenu une convention tripartite, entre la commune de Villard-Saint-Pancrace, propriétaire, l’association des Pêcheurs briançonnais, locataire, et mon enseigne, en tant que gestionnaire. J’ai eu carte blanche pour mener les travaux, que j’ai commencés en avril dernier. Il a fallu enlever une couche considérable de nite, creuser -parfois jusqu’à 5 mètres- pour retrouver la nappe phréatique, poser des blocs, clôturer… J’ai aussi construit deux pontons, l’un de 7 mètres, l’autre de 2 mètres, afin de faciliter la pratique. Aujourd’hui, c’est un véritable plan d’eau de pêche de 2 500 m³. J’ai même pu faire entrer le canal, ainsi, l’eau est constamment renouvelée. »

La commune dispose donc aujourd’hui d’un nouveau point d’attractivité, puisque le deal initial promet de nombreuses animations, pour tous, et que la pêche y sera autorisée toute l’année.

Ce site de pêche sera réservé à la pratique de la pêche en no-kill à la mouche et aux leurres avec hameçon simple et sans ardillon.

Tout au long de la saison seront organisées des animations pour les jeunes et les personnes handicapées en partenariat avec l’association de pêche de Briançon «Les Pêcheurs Briançonnais » et la Fédération de Pêche des Hautes-Alpes.

Actuellement sont introduit 5 espèces dans le plan d’eau : truitet Arc-en-ciel (de 35cm à 60cm), truite commune (40cm en moyenne ), gros saumons de fontaine (jusqu’a 45cm ), gardons et vairons.

Tout ce petit monde se porte à merveille et les premiers pêcheurs se régalent en nymphe à vue ou en sèche.


Une fois par mois, sera proposé un « safari truite  » pour renouveler un peu les poissons. 

Pour tous renseignements et réservations : Thib’eau Pêche à Briançon 04 92 21 36 09.

Extrait Dauphiné Libéré du 08 07 2019.

Articles similaires :

Partager l'article !

Carte