Non classé

Pour pêcher la truite, il faudra être muni d’une carte de pêche en cours de validité. C’est la première règle, mais ce n’est pas tout : Les pêcheurs ne sont pas autorisés à garder toutes leurs prises. Seules six truites par jour et par personne. Déplus, toutes les truites de moins de 20 cm doivent être relâchée. On considère qu’en dessous de cette taille, le truites ne se sont pas reproduites. Le fait de ne pas les remettre à l’eau entrainerait des conséquences sur les effectifs des populations des rivières.

UNE PRATIQUE DE PLUS EN PLUS RESPECTUEUSE
Garder deux poissons dans sa musette et les déguster frais le soir fait parti du plaisir de la pêche. Cependant, soyons raisonnable, respectons la réglementation, et conservons seulement ce qui nous est nécessaire. Le fait de relâcher un poisson nous apportera autant de joie et de fierté, si ce n’est plus, que de l’avoir tué. Un appareil photo peut bien avantageusement remplacer notre panier et nous en garderons de beaux souvenirs.
A l’encontre des idées reçues, ce n’est pas parce qu’un poisson est gros qu’il faut absolument le prélever : généralement, les gros poissons sont les meilleurs géniteurs, ceux qui s’accouplent en donnant les œufs de meilleure qualité qui remplissent les rivières de pleins de petits alevins. L’habitat que leur offre la rivière permet à ces beaux poissons d’être présent en équilibre dans la rivière. Par conséquent, pratiquer le « no-kill » (sans tuer) c’est penser à l’avenir !

Articles similaires :

Carte