Guisane-Romanche

Catégorie Piscicole 1ère catégorie : oui
2ème catégorie : non

Domaine Domaine privé : oui
Domaine public : non

Réciprocité AAPPMA réciprocitaire

AAPPMA “Guisane-Romanche”

Coordonnées

6 Rue Petite Charrière

05330 SAINT CHAFFREY
Email : Jean-Luc.Jourdan@compagniedesalpes.fr

Présentation de l’association

Association de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Saint Chaffrey, ” la Guisane – Romanche”.

Itinéraire de pêche sur…

La Vallée de la Guisane

 

La Guisane est une rivière qui associe qualité de pêche et beauté du paysage. Elle prend sa source dans la réserve naturelle de Combeynot, proche du col du Lautaret.

 

(Rivière Guisane)

Sur sa partie supérieure, en amont du village Le Lauzet, la pente est très forte. C’est alors un torrent vif avec peu d’eau. Les nombreux blocs et rochers forment cependant beaucoup de petites cascades et abris marqués. La température très froide et l’oxygénation importante conviennent parfaitement aux truites ainsi qu’aux saumons de fontaine qui la peuplent jusqu’aux sources. Cependant, une fois la période de fonte printanière achevée, les eaux étant d’une grande limpidité, les poissons sont très méfiants. L’approche doit être la plus discrète et soignée possible…

(Rivière Guisane)

               

(Rivière Guisane)

 

Plus en aval, c’est toujours une rivière très rapide. La pente ne diminuant que légèrement, la Guisane ne s’accorde que peu de secteur de repos. Le débit, beaucoup plus important, exige prudence et expérience.

Globalement, les pêcheurs pratiquent la technique du toc et de la cuiller mais certains préfèrent la mouche notamment sur les parcours entre Le Monetier-les-Bains et La Salle-les-Alpes, secteurs intéressants en fin de saison. La Guisane finit son parcours dans la Durance à Briançon.

(Truite de la Guisane)

 

L’accès est globalement assez facile sur tout le linéaire car la Guisane suit en contrebas la N91 (col du Lautaret – Briançon). De plus, sur la partie haute, un sentier et le GR 50 longe la rivière.

 Le lac du Casset

Au village de “Le Casset”, deux petits lacs juxtaposés en bordure de la Guisane sont pêchés. L’initiation y est facile tout comme la pêche en famille. La réglementation classique des cours d’eau de 1ère catégorie y est appliquée. L’accès est aisé car la route s’arrête à proximité. Les bordures sont entretenues et un sentier fait le tour de ces lacs. Le paysage de montagne est très sympathique.

 

(Plan d’eau du Casset)

 

 

 

La vallée de la Romanche

 

Rivière à forte pente, la Romanche prend sa source sous le glacier de ‘La Plate des Agneaux’ (partie nord du Parc des Ecrins) et se jette dans la Drac au sud de Grenoble.

(Rivière Romanche)

                                                

                                    

C’est une rivière superbe. La limite haut-alpine de la Romanche s’arrête sous le village de La Grave. Sur cette partie amont, on pêche la truite fario et le saumon de fontaine depuis les sources dans un décor fabuleux : Col du Lautaret, hauts sommets et Glacier de la Meije à proximité.

(Glacier de la Meije)

Rapidement, sous le village de Villar d’Arêne, la Romanche devient puissante. Les postes et contre-courants sont bien marqués. La pêche y est très rapide où il faut être vif et très attentif sous peine de nombreux ratés passant souvent inaperçu.

 

L’accès se fait sans trop de problèmes à partir de la RN 91 et plusieurs ponts sont présents.

 

Le lac du Pied du Col :

Un petit lac se trouve à proximité de Villar-d’Arêne au pont d’Arsine : le lac du Pied du Col. On pêche ici truite fario et truite arc-en-ciel sur la réglementation des cours d’eau de 1ère catégorie.

(Plan d’eau du Pied du Col)

 

Les lacs d’altitude proches :

 

Plusieurs lacs d’altitude entourent ces deux vallées. Certains sont réputés pour leur pêche : lac Le Noir, lac de Puy Vachier, lac Goléon, lac du Pontet pour la Romanche et Grand-Lac-Monetier, lac de la Ponsonnière, lac de Cristol, lac Rond de Cristol, lac L’Oule pour la vallée de la Guisane.

« On y accède après quelques heures de randonnée. Chargé de tout le matériel, il faut parfois savoir se remotiver pour franchir la dernière montée. Rien de bien terrible mais tout de même, le souffle court, les jambes “lourdes”, l’apparition du lac est une récompense… ces lacs se méritent.

Alors la pêche prend une tout autre valeur : le silence, le goût de l’air, la couleur du ciel, celle des pierres, de l’herbe et de l’eau, le murmure du frein sur le moulinet, ou l’éclaboussure rapide d’un gobage. Rien que des choses très simples. Tout s’apprécie. Le temps s’arrête là. Vous êtes bien, vous pêchez. »

Parfois, vous attrapez un poisson. Mais l’esprit n’est pas à tuer et souvent, il est remit délicatement à l’eau.

 


<< RETOUR