Avant l’hiver, les pêcheurs préparent déjà le printemps

Écrit par le dans

Avant l’hiver, les pêcheurs préparent déjà le printemps

Après un appel aux bénévoles, place aux actes. Vendredi dès 8h30, les bénévoles de la Truite du Buëch, motivés par leur président JeanPierre Choffel, avaient rendez-vous devant la mairie d’Aspremont pour l’opération annuelle de nettoyage des adoux.

Deux équipes se sont réparti le travail sur les deux adoux de la commune, la fontaine salée et la Garenne 1.

Tronçonneuse, pelles, pioches, râteaux, serpe et surtout bonne volonté étaient de mise. Des branches en travers, quelques embâcles :on a coupé, taillé et tiré sur la berge. Grâce à ce travail, les truites vont pouvoir venir se reproduire sans obstacle majeur.

L’adoux de la fontaine salée terminé en premier, l’équipe s’est rendue à Aspres sur Buëch sur l’adoux des Glacières, où elle a été rejointe par la seconde équipe. Là, une souche en travers bloquait la connexion avec le Buëch. Elle a été dégagée, l’espace a été nettoyé, et voilà comment

l’adoux est redevenu opérationnel. Un entretien classique a aussi été apporté, pour permettre aux truites de coloniser ces adoux et d’en faire leurs pépinières.

Cette action s’inscrit dans le cadre du plan de gestion que s’est fixé la Truite du Buëch pour accéder à une gestion patrimoniale du cours d’eau, en agissant sur la restauration des milieux plutôt que d’effectuer des alevinages à outrance.

« Un patrimoine irremplaçable »

«Notre rivière dispose d’un patrimoine irremplaçable qu’il nous faut préserver et surtout entretenir pour qu’il perdure, estime Jean Pierre Choffel. La progression constatée lors des comptages defrayères (endroit où les poissons vont se reproduire,NDLR) ne peut que nous encourager à réaliser des actions de ce type. Celles-ci permettent de prendre consciencedu caractère fragile du milieu qui, s’il n’est pas entretenu tous les ans,perd ses fonctionnalités.

Article du Dauphiné Libéré du 11 Novembre 2014

« »