La Gaule Embrunaise

Catégorie Piscicole 1ère catégorie : oui
2ème catégorie : oui

Domaine Domaine privé : oui
Domaine public : oui

Réciprocité AAPPMA réciprocitaire

 

AAPPMA “La Gaule Embrunaise”

Coordonnées

La Clapière

05200 EMBRUN
Email : bernard.fanti@orange.fr

Présentation de l’association

Une rivière de Rêve…

La Durance. Sa beauté n’a d’égal que sa puissance et son caractère. Elle fait partie des plus grandes et plus belles rivières de France et d’Europe.

Elle prend sa source dans le massif du Mongenèvre à 1800 m d’altitude.

Son caractère “sauvage“ a su être préservé en amont, ce qui est plutôt rare pour une grande rivière Alpine : elle n’a été touchée par aucune activité industrielle, peu d’ouvrage hydro-électrique viennent barrer sa route (un seul sur tout son linéaire de la source à l’entrée de la retenue de Serre-Ponçon, commune d’Embrun).

 

 

Pêcher la Durance, c’est Rêver.

On frissonne à chaque dérive. On serre les dents à chaque fois que l’on se fait surprendre par une “tape“ trop rapide. On sait alors que c’était peut-être le poisson que l’on attend depuis bien longtemps. C’était peu être la truite de notre vie.

Certaines truites qui habitent les courants de la Durance sont en effet énormes. Les pêcheurs prennent très régulièrement des poissons “trophés“ – poisson allant jusqu’à 7-8 kilos – des sujets à la taille de la rivière.

Il ne reste plus alors qu’à persévérer, insister jusqu’au moment du grand combat…du grand frisson!

 


 

La Durance est facilement accessible au départ d’Embrun jusqu’au “Pont neuf“, confluence avec le torrent de Crévoux (attention le passage en rive droite “la digue“ sous Embrun est interdit aux véhicules). Ensuite, en remontant depuis le “Pont neuf“ sur Chateauroux-les-Alpes, les accès sont plus limités. Quelques petites minutes de marche sont nécessaires pour arriver sur les berges encore plus belles et plus sauvages de la rivière.

 

 

               

Le plan d’eau d’Embrun.

Pour les pêcheurs moins sportifs mais des pêches tout aussi fructueuses, on peut se rendre sur le plan d’eau d’Embrun. C’est une petite retenue de 30 ha accolée à l’entrée de la retenue de Serre-Ponçon.

Elle est classée en 2ème catégorie, le poisson y est présent en grande quantité, entre autre de gros brochets. Depuis plusieurs année, un “Challenge Carnassiers“ est d’ailleurs réalisé en automne.

Les perches sont aussi nombreuses, accompagnées des gardons, rotengles, ablettes, et tanches. De belles carpes y sont recherchées. La pêche de ce poisson est également pratiquée de nuit (réglementation spéciale).

Régulièrement des truites maillées de la pisciculture fédérale sont lâchées par “La Gaule Embrunaise“, l’association de pêche d’Embrun afin de diversifier l’offre halieutique du plan d’eau.

 

 

 

Cette retenue a l’avantage d’être intégré à la ville. Un grand choix de services et activités de loisirs y sont possibles. De quoi trouver son bonheur lorsque l’on accompagne le pêcheur. Hébergements locatifs, campings, hôtels… sont également situés à proximité.

Le plan d’eau a aussi un ponton handi-pêche aménagé pour les pêcheurs à mobilité réduite. A cet endroit, on trouve les bordures plates, goudronnées, ainsi qu’une aire de pique-nique et des parkings ombragés.

 

 

Le lac de Siguret.

A quelques kilomètres d’Embrun, en rive gauche de la Durance, un petit lac à mi-montagne,1200 m d’altitude, situé sur la commune de Saint André d’Embrun.

Accessible par la route, cette approche facile permet une pêche familiale tout au long de la journée avec pour seul témoin les sommets environnants. Une petite chapelle tipyque de montagne trône parmi les champs de blé et les quelques pieds de lavande jadis cultivés.

Classé en 2ème catégorie, on y trouve du brochet accompagné de différentes espèces des cyprinidés (chevesnes, carpes, gardons, ablettes….). Ils se plaisent à se cacher entre les roseaux (phragmites) qui colonisent une partie des berges.

Des truites sont déversées régulièrement pour une pêche des plus attractives.

 

 

Les torrents.

Véritables cours d’eau de montagne, les torrents de Vachères et de Crévoux vous plongeront dans un univers minéral où les cascades abritent dans leurs vasques des truites aux couleurs et aux parfums naturellement montagnards !

Les moucheurs seront surpris de la vitalité et de l’énergie de ces poissons. Le pêcheur au coup devra ruser pour trouver la cache de la reine des lieux.

 

 

* N’oubliez pas de participer au “Challenges Georges Cortay“ qui récompense les plus grosses prises de truites du département.