La Gaule Gapençaise a fait une opération séduction pendant une dizaine de jours ainsi que deux samedis lors de GAP FOIRE EXPO.
L’association de pêche, qui compte près de 3 000 adhérents, a proposé des animations durant la Gap Foire Expo, avec notamment des initiations à la pêche sur les rives de la Luye. L’AAPPMA – l’Association pour la pêche et la protection des milieux aquatiques – « La Gaule Gapençaise » a lancé une opération séduction durant Gap Foire Expo. Elle a donné aux visiteurs, souvent aux très jeunes, l’envie de tremper la ligne dans la Luye.

Alice BESSIER, 12 ans, ambassadrice de la Gaule Gapencaise
Alicia BESSIER, à l’aise dans ses bottes de demoiselle de 12 ans, est la plus jeune animatrice de la Gaule Gapençaise : « J’en fais partie depuis quatre ans, mais en fait je pêche depuis bien plus longtemps. C’est mon parrain, qui adore la pêche, qui m’a donné envie et qui m’a appris dans les lacs du Champsaur ». Samedi matin, elle avait à cœur de transmettre sa passion aux jeunes visiteurs : « J’aide les petits, je suis heureuse de les voir eux-mêmes heureux. C’est la seconde fois que j’aide à l’animation, j’adore cela. Moi, je suis collégienne au lycée Saint-Joseph, je viens souvent pêcher dans la Luye. Je vais aussi au pont de Savines le Lac, c’est d’ailleurs là que j’ai pris ma plus grosse truite, elle faisait 30 centimètres. Avec le club, on apprend aussi à cuisiner les poissons, j’aime faire des saumons et des truites en papillote. »

18 torrents dans le Gapençais
Pêcher souvent dans la Luye… C’est justement ce que la Gaule Gapençaise et la municipalité aimeraient que les Gapençais viennent faire. D’autant que la qualité de ce cours d’eau s’est considérablement amélioré. Des panneaux ont d’ailleurs été installés à la Pépinière présentant cette rivière, son fonctionnement, ses poissons naturellement présent (comme la truite commune, le vairon et même le chabot…), ses invertébrés, sa ripisylve, etc ainsi que les techniques de pêche qui peuvent y être employées.
Jean-Paul DAVID, un des administrateurs de l’association, présente volontiers le secteur dont elle a la charge : « Nous nous occupons du secteur allant de Luz à la Durance en passant par les lacs d’altitude d’Orcières-Merlette. Il y a 18 torrents du Gapençais, le lac de Champoléon, le secteur de Bois Vieux et le barrage de compensation à Rousset… ».

Des cartes de pêches adaptées à tous
La Gaule, présidée par Jean PASQUET, compte désormais 3 000 adhérents. « Nous avons 850 jeunes. Une carte de pêche Personne Mineure coûte 20 euros pour l’année », précise encore Jean-Paul DAVID, mais nous proposons des cartes adaptées à chaque situation (journalière, hebdomadaire, féminine…). Elles s’achètent sur internet. La pêche se pratique à tout âge et elle est aussi une belle façon de découvrir le milieu aquatique et de la faune pour les enfants.

Dauphiné Libéré, le 13 mai 2019.

Articles similaires :

Carte