Les pêcheurs Briançonnais

Catégorie Piscicole 1ère catégorie : oui
2ème catégorie : non

Domaine Domaine privé : oui
Domaine public : non

Réciprocité AAPPMA réciprocitaire

AAPPMA “Les pêcheurs Briançonnais”

Coordonnées

17 Lot la Rochette

05120 SAINT MARTIN DE QUEYRIERES
Email : erbellon@hotmail.fr

Site : http://www.aappma-briancon.fr/

Présentation de l’association

Itiniéraire de Pêche dans …

Le Briançonnais,

au royaume des Salmonidés… des rivières, des torrents :

 

Pêcheur de rivières et de torrents, en remontant la Durance, vous serez comblé. Les possibilités sont multiples.

 

La Durance

 

Rivière mythique, elle est nourrit par différents affluents et devient déjà puissante lorsqu’elle passe dans des gorges entre les forteresses Vauban de Briançon.

C’est alors une belle rivière sautant de blocs en blocs, formant une succession de chutes et de cascades. Les truites se plaisent à vivre dans ces eaux fraiches et oxygénées. On peut y prendre des spécimens de belles tailles.

Un parcours “jeunes“ dans Briançon est réservé à la pêche au “toc“, spécialement pour les enfants. C’est un parcours rapide, rempli de caches ou ces jeunes pêcheurs peuvent se faire plaisir à la recherche du poisson.

En aval de Briançon, la Durance s’élargit. Les courants plus long sont autant de postes à explorer et réservent fréquemment de bonnes surprises.

 

    

La Cerveyrette et la Guisane :

 

A proximité de la Durance, vous pouvez aussi vous dirigez dans la vallée de la Cerveyrette  au pied de l’illustre col d’Izoard pour une pêche au toc ou à la mouche notamment.

Vous pouvez également partir en direction du col du Lautaret  pour pratiquer la pêche dans la Guisane . Deux rivières, superbe à pêcher, paradis des truites et affluents de la Durance.

 

 

La Clarée

 

La Clarée,  rivière sans égale. Véritable joyaux des Hautes-Alpes.

Elle est pourvue d’une forte densité de truites autochtones. Dans ce cadre fabuleux, lors de vos parties de pêche, vous pourrez mesurer l’immense ampleur de ce site.

(photo Michele Maiocchi)

C’est une rivière qui a cependant un comportement particulier (régime nivo-pluvial) qui influence sa pêche.

En effet, en début de saison c’est l’étiage. L’eau y est très claire. On peut y pratiquer une pêche aux appâts naturels ou à la nymphe.

Ensuite autour de Mai, la fonte des neiges va teinter l’eau rendant la pêche à la mouche peu fructueuse. Les eaux très grosses et puissantes durant quelques semaines poussent les poissons à se rabattre vers  les bordures, dans les zones de calmes.

La pêche au TOC ou appâts naturels étant alors plus adaptée.

Pour la mouche, les nymphes les plus lourdes sont alors les plus efficaces.

Vous avez aussi la possibilité de pratiquer la pêche aux leurres sous les branches ou à ras des rochers pour débusquerles bellestruites de souche de la Clarée.

Ces fortes eaux vont se prolonger jusqu’en juillet où celles-ci vont baisser et ensuite s’éclaircir. Les truites ayant besoin de «faire leur stock d’énergie» pour la reproduction et la longue période hivernale seront alors moins exigeantes. On pourra alors pêcher, jusqu’à la fermeture, en nymphe ou en sèche des modèles ressemblant aux éclosions d’insectes du moment.

Pour les secteurs de pêche, la Clarée est poissonneuse sur tout son parcours (environ 30 km). Le poisson de qualité y est présent en forte densité, avec des tailles très variées (les poissons de 35-40 cm sont fréquents).

 

Les lacs de montagne

 

Pour les amoureux de la nature, de grands espaces, la haute vallée de la Clarée et la Guisane réservent de  nombreux lacs d’altitude d’une grande pureté et d’un environnement encore préservé.

Truites Fario, Truites Arc en ciel, Ombles chevalier et saumons de fontainey sont présentes grâce à l’héliportage effectué chaque année début juillet par la Fédération avec l’introduction de nombreux alevins.

Vous pourrez alors rejoindre ces lacs de toute beauté, alliant randonnée, bivouac (pourquoi pas) et pêche, pour des moments de grande liberté.

 

 

Le lac de l’Orceyrette

 

Entouré d’une forêt de pins et de mélèzes, ce lac est situé au dessus du village des Ayes (à proximité de Briançon) à 1900 m d’altitude. Le cadre est exceptionnel.

Il est peuplé en truite fario. A partir du 3ème samedi de juin (date d’ouverture des lacs d’altitude) des lâchers réguliers de truites issues de la Pisciculture de la Fédération sont effectués , toutes les semaines, pour le plus grand plaisir de tous.

Vous pourrez ainsi passer une journée inoubliable, éventuellement en famille,  car l’accès en voiture est possible.