Un adoux ressemble à un petit ruisseau de zone piémontaise. C’est en fait une résurgence de nappe phréatique formant un bras annexe qui se jette dans une rivière principale.
Ses caractéristiques sont bien différentes :
L’eau qui sort de terre confère à l’adoux un débit et une température stables en toute saison. Il ne gèle pas et est de faible pente. Les adoux abritent une faune et une flore sensibles, très attachées à la qualité du milieu (chabots, truites, écrevisses à pattes blanches…). Ils ont un rôle clé dans le fonctionnement des écosystèmes aquatiques. Il contribuent à la biodiversité et à la production des milieux. Ils jouent le rôle de frayères, c’est aussi une zone de refuge pour les poissons lorsqu’il y a risque de gel, de sècheresse ou de crue ou même de pollution dans la rivière.

Plus d’une centaine d’adoux ont été répertoriés dans les Hautes-Alpes. La Fédération et les associations de pêche départementales ont entrepris et intensifié ces dernières années de nombreux travaux de restauration de ces milieux spécifiques.

Articles similaires :

Carte