Une source d’Ă©nergie soi-disant “propre” que l’on cite souvent en exemple : l’hydroĂ©lectricitĂ©.
Or, lorsque l’on y regarde de plus prĂšs :
malgrĂ© le nombre dĂ©jĂ  ample de barrages et micro-centrales sur le territoire, la part de cette petite hydraulique dans le volume hydroĂ©lectrique produit en France est pourtant ridicule. Elle est d’environ 1% !
(1,2 % de l’Ă©nergie hydro-Ă©lectrique française est produite par les petites micro-centrales. Sources chiffres : Rapport d’Etat de la Commission RĂ©gulation d’Energie – janvier 2020 : « CoĂ»ts et rentabilitĂ©s de la petite hydroĂ©lectricitĂ© en mĂ©tropole continentale »).
Elles ont cependant un impact paysagĂ© et environnemental dĂ©sastreux (puisqu’elles dĂ©tournent jusqu’Ă  90% du dĂ©bit des cours d’eau dans des conduites forcĂ©es).
Elles crĂ©es ainsi un obstacle Ă  la circulation des poissons et des sĂ©diments! (sable, graviers… pouvant provoquer l’incision du lit des cours d’eau!).
A cela s’ajoute la rĂ©duction de la surface en eau, de la profondeur, de la vitesse du courant, l’augmentation de la tempĂ©rature et sa dĂ©soxygĂ©nation en Ă©tĂ©, le gel et le risque de « prise en glace » en hiver, l’appauvrissement, le colmatage et la fragmentation des habitats, la diminution des capacitĂ©s de dilution et d’auto-Ă©puration, l’eutrophisation, la pollution des sĂ©diments,…
Tout cela a des répercussions sur le fonctionnement de la riviÚre et sur tous les organismes qui y vivent.
Dans les Hautes-Alpes, les populations se mobilisent pour protĂ©ger leurs cours d’eau face aux nombreux projets d’installation.
– Reportage France 2 TĂ©lĂ©vision, 4 janvier 2022:
https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/energie-des-mini-centrales-creent-le-debat-dans-les-hautes-alpes_4904467.html

Articles similaires :

Partager l'article !

Carte